top of page
  • respirasso39

La respiration et le système nerveux autonome

Respirer ne se limite pas à faire entrer de l'air dans notre corps. "La respiration, c'est notre relation la plus intime au monde qui nous entoure." De plus, le nez est le siège de notre odorat qui est le sens le plus ancien et primitif du vivant.

Respirez par le nez permet de filtrer, réchauffer et humidifier l'ai inspiré avant son entrée dans les poumons.


Le souffle permet de réguler le système nerveux autonome qui est constitué de deux systèmes:

  • le système nerveux sympathique: Il indique à nos organes qu'il est temps de passer à l'action. Ainsi, dans un état de stress, le corps dévie l'afflux du sang vers les organes non essentiel (comme les organes de la digestion) vers les muscles et le cerveau pour nous permettre de faire face au danger ou de fuir. Le corps envoie un shoot d'hormones dont l'adrénaline dans le sang. La respiration devient brève, précipitée. Les molécules d'air stimulent les nerfs sympathiques situés dans la partie haute des poumons. La fréquence cardiaque augmente, les vaisseaux sanguins se resserrent, la pupille se dilate, les mains deviennent moites ...

L'activation du système sympathique ne prend qu'une seconde, alors que sa désactivation est beaucoup plus longue.


  • le système parasympathique a un rôle opposé. Une grande partie des nerfs connectés à ce système sont situés dans les lobes inférieurs des poumons. C'est pourquoi, les respirations longues et lentes sont relaxantes. Plus nous respirons doucement et profondément et expirons longuement, plus notre pouls ralentit et nous nous calmons. Le système parasympathique, c'est le système de la relaxation et du repos.

D'après James Nestor "Respirer"


Posts récents

Voir tout

Kommentare


Post: Blog2_Post
bottom of page